Actualité - La compagnie - Les spectacles - Les ateliers artistiques - Contact

HISTORIQUE DE LA COMPAGNIE

Du "Cirque du Grand Céleste" au "Cirque dans les Etoiles" - 30 ans de maturation

Après avoir fondé en 1983 "Le Cirque du Grand Céleste", Bruno West crée en 2008, avec
Véronique Calderari, "Le Cirque dans les Etoiles".
Le parcours artistique sur 30 ans, est jalonné par 22 créations. Elles ont participé, à leurs mesures, à l'édification d'un cirque contemporain attentif à son histoire, ses techniques et ses valeurs.
Quelques créations marquantes : "Fêtes et forts" en 1985, "Feu d’anges" en 1988, "Haut-Delà" en 1990, "Terre de Feu" en 1993, "Cirque d’Aventures et de Merveilles" en 2000, "l’Homme canon" en 2002, "Le Best Off" en 2005,"Drôle de Monde" en 2006 ...

Ne pouvant se résoudre à "la rupture" avec l'histoire du cirque, la compagnie a pris le chemin d'une "innovation paisible et secrète", que le temps bonifie. Elle a préservé la mixité des publics, sans renoncer au renouvellement de son art.

"Débrouiller hier, aujourd'hui et demain. Le faire avec délicatesse et sans
insistance. Laisser l'imaginaire du spectateur chercher les réconciliations
possibles. C'est notre manière de faire un art de son temps"

Cette exigence d'un art généreux et bienveillant avec le public utilise la discrétion pour aller
chercher son intelligence, sa sensibilité et satisfaire son besoin de poésie.

1983 à 1995 - Un cirque contemporain sur les routes

Le Cirque du Grand Céleste suit l'itinéraire d'un jeune cirque français des années 80. Il
sillonne pendant plus de 13 ans les routes de France, d’Europe et de Méditerranée. Le
public est au rendez-vous. Les collectivités locales, les festivals et les lieux culturels diffusent
les spectacles de la compagnie, traçant avec quelques autres les voies/voix du cirque
contemporain.

1996 à 2008 - 12 ans de cirque à Paris

En 1996, la compagnie pose ses bagages, ses chapiteaux et ses caravanes dans l'Est
parisien : rue d'Avron puis Porte des Lilas. La troupe va y proposer un spectacle nouveau
tous les ans, pendant 11 ans. Plus de 2 350 représentations vont permettre aux Parisiens
de bien connaitre et apprécier le travail de la compagnie. Au fil des ans, elle conquiert un
public fidèle et suffisamment large pour permettre, les dernières années, plus de 300
représentations par an.. Le Cirque du Grand Céleste devient un lieu culturel et artistique
parisien reconnu. En parallèle des créations de spectacles, la compagnie propose des
ateliers artistiques cirque pour les enfants, les adolescents et les adultes. Il y aura plus de
2800 bénéficiaires les dernières années. Elle partage ses chapiteaux avec des
professionnels du cirque qui ont besoin d'espaces adaptés pour s'entraîner. Elle participe de
la formation d'une génération d'artistes.
En 2008, Le Cirque du Grand Céleste est devenu une "institution".
C'est alors que Bruno West et Véronique Calderari ressentent le besoin de revenir aux fondamentaux de leur parcours artistique. Ils déclinent l'invitation de la Ville de Paris à se réinstaller sur une dalle au dessus du périphérique. Il est temps de repartir pour créer les
conditions d'une créativité renouvelée. Le Cirque du Grand Céleste choisit de s'arrêter. Bruno West et Véronique Calderari fondent alors "Le Cirque dans les Etoiles".

2009 à 2010 - Intermède

A la recherche d'une implantation, la compagnie s'installe pendant 2ans à Trappes, de 2009 à 2010, à la demande du maire avec deux chapiteaux : un chapiteau spectacle et un pour la formation. L'expérience est concluante, mais ne permet pas aux artistes de pouvoir consacrer suffisamment de temps à la création et la diffusion de leurs spectacles. La compagnie reprend la route...

Depuis 2011 

En 2011, Bruno West et Véronique Calderari installent la compagnie au domaine de Montgardé, à Aubergenville (78). Lieu de base de la compagnie depuis 30 ans. Ils y ouvrent un lieu de création, de spectacles et de formation autour des Arts du cirque.
Les chapiteaux sont plantés, les ateliers de fabrication  de décors et accessoires redeviennent opérationnels, les caravanes se posent.

En quelques mois, la compagnie se remet à la création et propose des ateliers artistiques et un accueil d'artistes en résidence.
Création du spectacle « Daï Daï » avec le groupe de musiciens Tram des Balkans. 
Puis vont s’enchaîner les créations: "Cirqu'en fêtes", "La tournée générale", "le Petit Théâtre de l'Imaginaire".

Aujourd’hui , la compagnie a fait le choix d'élaborer des spectacles toujours plus intimes, à la croisée des arts du cirque, de la marionnette, du théâtre d'objets et de la musique. Elle combine ingénuité, subtilité et ruses pour aller vers l'imaginaire.

Dernière création  "Petites histoires de cirque " qui signe la reprise des tournées en chapiteau pour la compagnie. 
Un  tout nouveau chapiteau écrin est conçu avec tout son univers pour encore plus d'intimité. Tournée en France et en Espagne.

 Depuis 2020

La crise sanitaire arrête le monde de la culture et la compagnie n'est pas épargnée mais elle va mettre ce confinement à profit.
Bruno West se lance dans la création d'une exposition insolite : un bouillonnant cabinet de curiosités, une turbulente chronique foraine qui présente, d’une scène à l’autre, les mésaventures hasardeuses d’une bestiole téméraire. Construites avec malice et férocité, les installations de Bruno West, inventions à la fonction incertaine, posent le décor d’un monde où l’imagination du spectateur à tout le loisir de supposer l’intrigue: la grande Epopée (création 2020).

De son côté, Véronique Calderari  rebondit de cette période  pour mettre sur pied durant les deux confinements "les Petites histoires d'un confinement".  Chaque jour avec sa marionnette pied Mr Peton, elle diffusera sur la toile une image et un texte en rapport avec l'actualité. Fort du succès remporté, deux recueils voient le jour de ces aventures confinées.
 
En 2021 création d'un spectacle jeune public : "Pied de Nez" marionnettes corporelles et musique.

En 2021 la baraque des Merveilles sortira des ateliers du cirque. Un grain de folie, avec audace, on ose rêver à un avenir meilleur en pleine période de crise sanitaire qui anéantit le monde de la culture. 
Créer est pour nous une forme de résistance aussi, on a décidé de se lancer dans cette aventure: la construction d'un théâtre itinérant, une baraque foraine pour abriter nos créations à venir.


LA COMPAGNIE

BRUNO WEST

Artiste complet, formé à l’école du cirque « à l’ancienne » Alexis Gruss au Carré Sylvia Montfort, il travaille dans tous les chapiteaux : Gruss, Moreno, Amar, Bouglione…, puis avec Jérôme Savary et son Grand Magic Circus qui lui apporte la liberté et les moyens de développer sa personnalité artistique. En 1983, il imagine une grande roue métallique, la construit, et monte ses propres spectacles aériens et musicaux : Le Grand Céleste est né.

Cirque vertical, cerceau de lumière en plein ciel : dix années ont suivies de créations en tournées internationales. Son désir d’imaginer et de construire son univers l’amène à créer sous chapiteau Le Cirque du Grand Céleste : le cercle de la roue en plein ciel se transforme alors en piste à l’horizontale.
Puis en 1998, il s’associe avec le musicien Ben Boyce dans une forme de spectacle où musique et chant sont partenaires des artistes en piste. Ensemble, ils continueront à façonner, à inventer, un cirque léger, frais et subtil : dix années de spectacles à Paris dont le fameux « L’homme canon », « Le dompteur de Jojo la patate » ou encore « Drôle de monde » et le « Cirque d’aventures et de merveilles ».
Après 25 ans de création avec son Grand Céleste, l’aventure se termine à Paris. Bruno West décide alors de repartir et fonde Le Cirque dans les Etoiles.
Fort de son expérience passée, il continue à suivre ses intuitions, inlassable curieux de la vie, avec cette envie toujours plus grande de transmettre et de partager.

 

VERONIQUE CALDERARI

Un pied dans la danse, l’autre dans le cirque, un saut du côté de la marionnette, une pirouette vers la mise en scène, Véronique Calderari nourrit son univers artistique d’une multitude d’horizons.

Son pied-à-terre ? Le cirque dans les Etoiles, qu’elle cofonde avec Bruno West et avec lequel elle s’engage à pied d’œuvre dans des créations pour toutes les pointures !

 

 

 

JONAS THOMAS

Artiste autodidacte, Jonas pratique le diabolo depuis les années 90. Il fait ses armes au Cirque du Grand Céleste avec Bruno West et Ben Boyce. Il crée la Compagnie du Grand Hôtel, autour de la jonglerie, de la magie et des accessoires.

Il multiplie ensuite ses apparitions dans différentes compagnies, auxquelles il ne manque pas d’apporter son expérience de la piste. 

Il puise son inspiration autant dans le cirque traditionnel que dans le nouveau cirque. Dans sa pratique du diabolo, il dépasse la performance technique afin d’approcher de nouvelles perspectives. Il bricole. Il expérimente. Il aborde l’univers du jeu clownesque et introduit dans ses numéros de la comédie, de la magie et de la petite machinerie. Il devient magicien inventeur et crée un univers fantaisiste et burlesque peuplé de vieux objets détournés et de jouets animés.

 

ARTHUR HENN

Musicien curieux, Arthur se joint à diverses formations allant du jazz manouche à la chanson.

C'est en 2008 qu'il rejoint le conservatoire de Cergy-Pontoise en contrebasse, formation qu'il complète avec la participation à de nombreux projets pour ensuite se diriger vers le CMDL (Centre des musiques Didier Lockwood) en 2012.
Actif dans différents projets, Arthur continue de se produire dans de nombreux clubs de jazz réputés sur la scène parisienne.


Arthur rejoint la troupe du Cirque dans les Etoiles en 2012  en jouant de la contrebasse, guitare et mandoline aux côtés de Gabriel Westphal (batterie, guitare, accordéon).

 

GABRIEL WESTPHAL

Né au sein d'une famille d'artistes, Gabriel Westphal a débuté la musique par la batterie.

Musicien curieux, il s'initie au piano puis à la guitare en autodidacte et commence à composer. Il multiplie les expériences musicales.   Il intègre le Centre des Musiques Didier Lockwood et en sort major de sa promotion en juin 2012. 
Musicien complet, Gabriel continue de multiplier les expériences au sein de nombreux projets.

 

En 2012, il rejoint la compagnie du Cirque dans les Etoiles et se voit confier la composition de la musique des différents spectacles qu’il joue accompagné d’Arthur Henn. De cette collaboration nait un premier album, « Petites Histoires », salué par la critique, présentant une série de 18 compositions très imagées, dans la lignée du travail de Nino Rota ou Yann Tiersen.

 

Nos fidèles compagnons de route:

Un grand merci à nos compagnons de route qui nous accompagnent de près ou de loin dans nos aventures:

Carole b photographe qui nous suit de longue date et nous laisse années après années de très belles images. Pour son aide à la création des recueils "Petites histoires d'un confinement" et son soutien de tous les instants.

Zoé Cuzin toujours sur tous les fronts.

Marine Westphal (Marine Picture) pour son magnifique travail de peinture autour de nos "Petites histoires de cirque" et ses illustrations.

Aurélien pour son soutien et sa fidélité.

 

Le coin des souvenirs: